Marseille et région Sud, Paris

Engageons la conversation

Accompagnements individuels & collectifs

pour les entreprises & les particuliers

Marseille et région Sud, Paris

Je dois bien le dire… accompagner des collectifs à distance oui mais non!!!

ZOOM- Teams- 14 heures par jour jusque quand? Thanks #joshua hoehne

A quel moment le deal est-il mauvais?

Depuis près d’un an, j’accompagne (et je ne suis pas isolée 😂) des individus et des collectifs à distance. Mon job initialement est bien d’entrer en contact avec… de voir, d’entendre, de me saisir et d’accompagner la mise en mouvement, la production, la parole, la cohésion, la coopération etc etc…Je le fais en #Codéveloppement, en Evaluations des #Risques Psychosociaux, en Formation, en Partage de Pratiques, en Groupes de Parole. Jusque tout récemment je considérais qu’il y avait à la fois des avantages (pour eux, pour moi, pour l’organisation…) mais aussi des zones aveugles, des pertes dans ce travail via écran… Mais tant bien que mal, il me semblait qu’on y arrivait… Que la balance bénéfices/ coûts pour les individus s’équilibrait….S’invite récemment une certaine forme de toxicité qui plombe la relation au travail…

J’ai un doute…

J’observe et je déplore…Entre la semaine dernière et cette semaine, ce sont 3 groupes, 3 formats différents qui produisent peu ou prou la même chose : de la qualité dégradée, des interactions pauvres, des échanges désincarnés…. Ils laissent un.e, parfois 2 accompagnant.es épuisées, sans énergie voire même en questionnement. Suis-je saturée de ne pas exercer ma vocation dans des conditions satisfaisantes et donc moins performante? Je ne le crois pas. Evidemment, il y a un reflet systémique entre ce que je vis et ce qu’expérimentent mes clients. C’était différent il y a encore 15 jours… (tiens avant l’anniversaire du 16 mars?) Mais il me semble qu’il y a un dérapage… Quelle est notre responsabilité, collective? individuelle?

 

Et si nous replacions l’exigence au bon endroit…

Se retrouver... Thanks #ilona FreyTous les groupes accompagnés (évidemment je partage) font le même constat : successions d’audios : d’une heure sur l’autre, d’une matinée de 3 à 4 heures vissé.es sur un siège… à laquelle succède un déjeuner bâclé pour poursuivre quelques 40 minutes plus tard (dans le meilleur des cas) par 2 à 5 autres audios… Quand avons nous perdu la capacité de prendre soin du travail? Car inévitablement, cette marche forcée produit du désengagement, de la perte de sens, un empiètement de notre autonomie, des « relations » fantomatiques, etc, etc… tout ce qui touche au champs des Risques psychosociaux…

Et que faisons nous? Pour le moment pas grand chose. Je commence à entendre ici et là du  » je n’en peux plus de parler à des cercles bleus (sur teams) , « je vais au bureau pour ne plus être seul.e à la maison »… mais cela reste timide. Ne nous faisons pas d’illusions… Nous sommes en train de préparer « l’effet falaise »… beaucoup d’engagement, de participation, de motivation, la montée… le pic, puis la mauvaise surprise, celle qui laisse place au vide. Il tient aussi à nous de décider de ce que nous voulons vivre et protéger.

Personnellement, j’ai très envie de vivre à nouveau la relation professionnelle dans sa chair, comment pourrions nous faire? Quelles sont vos inspirations? Qui voudrait en faire quelque chose?

 

 

Rebecca Ricchi

Réagissez

5 2 votes
Cet article vous est-il utile ?
S’abonner
Notifier de
guest
0 Réactions
Inline Feedbacks
Voir toutes les réactions
0
Je suis preneuse de vos retours. Partagez vos réactionsx